Combien vont gagner les sociétés affiliées à Daniel Rigny et Massena ?

Publié le

Nous avons vu dans un précédent article que les performances de notre société n’ont pas particulièrement été excellentes depuis la prise de contrôle mi-2015 avec des résultats récurrents déficitaires et un ANR en forte baisse.

Mais les repreneurs de l’époque sont-ils dans la même situation que les actionnaires minoritaires ? Essayons d’estimer combien l’opération d’investissement dans Officiis Properties va rapporter aux sociétés affiliées à Daniel Rigny et Massena.

 

1/ Combien gagneraient les actionnaires majoritaires au 30/09/2018 ?

Sur la base de l’ANR au 30/09/2018 (0,86€/action) voici nos estimations de ce que toucheraient les deux sociétés qui contrôlent notre société :

Attention : il s’agit là de nos estimations, calculées avec le plus grand soin évidemment, et même si les chiffres définitifs peuvent varier très légèrement, la « photo globale » reste parfaitement correcte.

La lecture de ce tableau permet de se rendre compte que ce n’est clairement pas la position d’actionnaire qui va les rendre riches (15M€ en valeur au 30/09/2018), mais bien celle de créancier (près de 190 M€ !).

 

2/ Pourquoi REOF Holding « accepte » de perdre de l’argent en tant qu’actionnaire ?

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus REOF Holding va perdre de l’argent sur son investissement en actions (-4M€ sans compter les frais de conseil lors de son investissement en 2015). Pourquoi la société REOF Holding, actionnaire majoritaire de notre Société, a-t-elle accepté sans sourciller d’augmenter le taux d’intérêt du prêt TTC1 de 8,5% à 14% en 2016, ce qui semblait aller à l’encontre de son intérêt d’actionnaire ?

Une réponse réside peut-être dans le complexe montage des sociétés luxembourgeoises dont nous parlions ici et dont l’organigramme complet figure ici. La société TTC1 semble reverser l’intégralité des intérêts qu’elle perçoit - 19M€ sur le dernier exercice - à la société REOF I, maison mère de REOF Holding.

Résumons : ce que REOF I perd d’un côté (en tant qu’actionnaire impacté par ce taux de 14%), elle le regagne de l’autre (en tant que créancier qui bénéficie de ce taux de 14% !) par un habile jeu de vases communicants.

 

3/ Quelles conclusions tirer de tout cela ?

Malheureusement pour nous, actionnaires minoritaires de Officiis Properties, la position de créancier du concert REOF/TTC1 désaligne totalement leurs intérêts des nôtres.

Ces calculs soulèvent bien évidemment de nombreuses questions. En particulier, les repreneurs avaient-ils prévu dès 2015 cette situation vers laquelle nous arrivons, lentement mais sûrement, où les minoritaires pourraient possiblement perdre tout ou partie de leur investissement quelques années après le « sauvetage » de 2015 ? Il serait intéressant de voir ce qui figurait dans les business plans fournis à l’époque aux différentes parties (AMF, banques prêteuses, conseils, experts indépendants) pour voir comment cette opération leur avait été présentée, et en particulier concernant la situation des actionnaires minoritaires.

 

Nous vous souhaitons à tous, chers lecteurs et actionnaires d’Officiis Properties, d’excellentes fêtes. Nous avons encore beaucoup d’éléments croustillants à partager avec vous. Un immense merci aux nombreuses personnes qui nous écrivent ! Continuez à nous envoyer vos commentaires/suggestions éventuelles à l’adresse mail qui suit : contact @actionnaires-officiis.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel_13 11/02/2019 17:20

+100M€ de plus-value alors que les actionnaires minoritaires sont rincés ?? On applaudit bien fort le fonds TwentyTwo RealEstate !
Pourriez-vous svp remettre ces calculs à jour maintenant que l'on connaît le prix de cession du dernier actif ?

Matthieu 30/01/2019 10:09

Jeune diplômé en droit je découvre ce blog grâce à Google. Je me rends compte avec effarement de ce qu'est capable de produire un capitalisme sans contrôle.
Comment peut-on traiter de façon aussi différenciée un actionnaire majoritaire et les actionnaires minoritaires ?
Avez-vous contacté l'AMF ? Une petite aide pour ce qu'elle vaut : la personne qui sera en charge de l'OPA ou l'OPR quand elle arrivera est Mr. Bertrand DURUPT.

Bon courage dans votre combat.

Vincenzo Bollero 21/01/2019 18:05

Je ne suis pas d'accord avec vous Sceptique, il ne faut pas se laisser faire !!

Sceptique 25/12/2018 11:19

Vendez vos actions avant qu'elles tombent à zéro.

Quand la société va publier vers juin 2019 son ANR au 31 mars 2019, il sera logiquement en énorme baisse, à cause du prêt à 14%. Mais l'ampleur de la baisse, pourtant prévisible, va surprendre beaucoup de naïfs. Avec alors une forte baisse du cours, comme ça s'est produit avec l'annonce des résultats semestriels précédents.
Vendez donc dès maintenant, avant que les naïfs paniquent et fassent complètement écrouler le cours de bourse.

Sceptique 25/12/2018 11:00

Vous me faites bien rire avec votre acharnement à perdre votre temps dans ce combat perdu d'avance.
L'actionnaire principal va garder le plus longtemps possible le prêt ruineux à 14%, les intérêts tombant dans sa poche.
Votre photo d'ANR au 30 septembre 2018 n'est déjà plus exacte. L'ANR continue de baisser jour après jour.